Return to site

Système d'Information National de l'Etat Guinéen

· GUINEE,SINEG,NUMERIQUE

Utiliser le numérique comme instrument de transformation et de modernisation de l'État Guinéen, par la mise en place d'un sytème d'information unifié pour l'Etat.

Contexte

Depuis son accession à l’indépendance en 1958, immédiatement suivi du démantèlement de son Administration par l'ex-puissance coloniale en guise de représailles, notre pays, la Guinée peine encore à remettre sur pied une Administration efficace au service de son peuple, laissant ainsi se cultiver et se développer tous les travers liés à une telle situation. En 2010 les Guinéens ont démocratiquement élu un nouveau Chef de l’Etat marquant ainsi l’avènement d’une troisième république pleine d’espoir. Depuis, plusieurs projets prioritaires ont été amorcé par le Chef de l’Etat, y compris la restructuration et la modernisation de l’Administration Guinéenne. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce projet SINEG (Système d’Information National de l’Etat Guinéen). En effet, Le numérique constitue aujourd’hui un instrument incontournable dans toute organisation moderne. Son utilisation dans cette volonté du chef de l’Etat de restructurer et de moderniser l’administration Guinéenne est hautement indispensable.

Enjeux et Objectifs

Les systèmes d’information font désormais partie intégrante du fonctionnement des Administrations publiques modernes, de l’activité des entreprises et du mode de vie des Citoyens. Les services qu’ils assurent nous sont tout aussi indispensables que l’approvisionnement en eau ou en électricité. Les enjeux d’un Système d’Information unifié pour l’État est de se doter d’un outil de gestion moderne, efficace, conçu sur mesure, dans le but de répondre précisément aux besoins « métiers » de ses différentes administrations et de renforcer les liens entre ses organes administratifs pour des projets plus ambitieux. Les objectifs visés sont entre autres de faciliter et fluidifier les échanges interministériels, de générer des économies conséquentes, par la mise en place et l’exploitation d’une infrastructure informatique interministérielle unifiée, de renforcer la sécurité des données de l’État dans un contexte de piratage informatique et de cyber-menace croissante.

Intérêts pour l’Etat et pour les citoyens

Les avantages d’un tel système sont multiples à la fois pour l’Etat mais aussi pour les citoyens. Il permettra:

  • De dématérialiser les documents et d’automatiser les procédures administratives

  • D’automatiser les échanges de données entre administrations

  • De disposer d’un socle matériel et logiciel permettant l’aboutissement du projet de gouvernance électronique (e-gouvernance) grâce au développement d’ applications bureautiques et mobiles sur mesure répondant au besoin fonctionnel de chaque service

  • De faciliter les échanges entre l’administration et les citoyens

  • De garantir l’archivage et un accès permanent en temps réel aux données de l’Etat

  • De disposer de statistiques fiables

  • D’être en mesure d’effectuer des analyses prédictives grâce à des algorithmes appliqués à la BIG Data et au machine Learning, permettant ainsi de prévenir ou d’anticiper des évènements du futur.

Propositions et ambitions

Pour répondre aux enjeux et atteindre les objectifs du projet, je propose:

  1. La création d’une Agence Nationale des Systèmes d’Information Gouvernementales (ANSIG en abrégé) chargée de diriger et de gérer le projet à l’image de l’ARPT et de l’APIP

  2. L’informatisation rapide des fichiers Nationaux prioritaires

  3. Le développement et la mise à disposition à très courte échéance d’applications bureautiques et mobiles répondant aux besoins immédiats de l’administration et de la population à l’instar des grandes organisations modernes

Quant aux ambitions à court terme (6 mois après création de l’ANSIG), il s’agit de :

  • Fournir au gouvernement des applications métiers utiles et financièrement rentables

  • Mettre en place les bases solides d’un système d’information fiable, évolutif et sécurisé

  • Mettre en place une équipe technique composée uniquement d’ingénieurs Guinéens capable de gérer et de faire évoluer le système en tenant compte des normes et standards internationaux en la matière

L'ANSIG

De par sa nature transversale et interministérielle le projet SINEG requiert la création d’une Agence Nationale à l’image de l’ARPT et de l’APIP. Placée sous tutelle de la Présidence de la République, elle aura pour rôle la création (collecte, stockage, traitement et diffusion des données sous forme numérique), la gestion et l’évolution du système d’information unifié de l’Etat.

L’ANSIG n’a pas vocation à remplacer les Directions des Systèmes Informatiques (DSI) des administrations déjà existantes, mais de travailler de concert avec elles en mutualisant les ressources humaines et matérielles permettant ainsi une réduction drastique des coûts financiers liés aux systèmes actuels.

Un autre facteur et non le moindre nécessitant la création d’une telle Agence est l’impératif de souveraineté nationale. En effet, la construction ou la gestion d’un tel système ne peut être confié à une entreprise privée encore moins à une puissance étrangère pour des raisons évidentes de confidentialité des données.

Services et Applications spécialisées

Disposer d’une infrastructure matérielle et collecter des données est une étape importante et indispensable, cependant, la réelle valeur ajoutée d’un Système d’Information réside dans la qualité des applications métiers mises à disposition des utilisateurs finaux dans le cadre de l’exploitation de ces données.

Les développeurs de l’ANSIG s’emploieront dès la mise en place de l’Agence, à étudier en collaboration avec les différents services de l’Etat, les « métiers » et procédures pouvant être informatisés et automatisés, à innover et développer des applications sur mesure permettant ainsi aux services administratifs de se concentrer sur leur cœur de métier.

A titre d’exemple, dans les 6 mois suivants la création de l’Agence, je prévois de mettre à la disposition de l’Etat de 3 applications prioritaires répondant à des besoins urgents et immédiats de l’Administration et des citoyens. Il s’agit :

  1. D’une application de contrôle routier (permis, assurance et carte grise) dans un contexte ou les accidents de circulation sont nombreux et causent beaucoup de pertes en vies humaines.

  2. D’une application de contrôle d’identité, dans un contexte dominé par l’insécurité et le terrorisme international.

  3. D’une application nationale d’offre et de recherche d’emploi révolutionnaire permettant de réduire le chômage des jeunes et de disposer des statistiques liées à l’emploi. On pourrait ainsi savoir si les citoyens cherchent effectivement du travail ou pas.

Par ailleurs, plusieurs autres services utiles peuvent être offerts par le système, à titre d’exemple, l’ANSIG peut donner accès sous conditions à certains fichiers de SINEG aux banques, assurances, ambassades ou tout autre organisme ayant besoin d’authentifier un document ou un individu. Enfin, des données statistiques peuvent être publiées et mises à disposition du public sous différentes formes.

Fichiers nationaux prioritaires

De nos jours, tout Etat moderne doit obligatoirement disposer d’un certain nombre de fichiers nationaux constituant le socle de son système d’information numérisé. Les fiches ci-dessous présentent les principaux fichiers nationaux à déployer en priorité sur le territoire Guinéen, en vue de la modernisation son Administration. Elles font le point pour chaque fichier, sur :

  • Son usage
  • Qui pourrait en être responsable
  • Qui pourrait le consulter
  • Ce qu’il contient comme information ¤ Les avantages pour l’Etat

FINEC (Fichier National de l’Etat Civil)

A quoi sert ce fichier ?

Pièce maîtresse pour le contrôle et la gestion de la population, FINEC a pour but de centraliser les données de l’état civil national. Il enregistre:

  • Les naissances
  • Les décès
  • Les mariages et divorces

Qui est responsable de ce fichier ?

  • Le ministère de la justice

Qui peut consulter ce fichier ?

  • Les organismes autorisés selon les dispositions législatives.

Que contient ce fichier ?

  • Le numéro unique d’identificationNationale(UNID)
  • LaFiliation
  • Les nom et prénom
  • Le sexe
  • La date et lieu de naissance
  • La date et lieu de mariage ,filiation de l’époux(se) La date et lieux de décès

Les avantages pour l’Etat et la population ?

  • Contrôler et authentifier les citoyens Guinéens
  • Délivrer des actes de naissance authentiques et sécurisés
  • Délivrer des actes de mariages authentiques et sécurisés
  • Délivrer des actes de décès authentiques et sécurisés
  • Obtenir d’autres documents officiels (CNI, Permis, etc....)

FNPC (Fichier National des Permis de Conduire)

A quoi sert ce fichier ?

  • Le F.N.P.C a pour but d’aider à la gestion des automobilistes.

Qui est responsable de ce fichier ?

  • Le ministère de l’intérieur
  • Le ministère des transports

Qui peut consulter ce fichier ?

  • les services de police et de gendarmerie nationale
  • les services des préfectures et sous préfectures
  • Les services de pays étrangers souhaitant authentifier un permis Guinéen
  • les entreprises d’assurances

Que contient ce fichier ?

Il répertorie tous les permis de conduire guinéens délivrés par les services compétents. Il enregistre pour chaque permis :

  • Le numéro du permis
  • La date et lieu de délivrance
  • La date de validité
  • Le type de permis
  • L’état civil et la photographie du titulaire
  • Les mentions spécifiques

Les avantages pour l’Etat et la population

  • Lutter contre les accidents de la circulation
  • Fiabilité et sécuriser la délivrance des permis de conduire
  • Lutter contre les embouteillage en maîtrisant le trafic routier
  • Faciliter les échanges de permis Guinéens à l’international
  • Effectuer des contrôles routiers fiables
  • Verbaliser les mauvais conducteurs grâce à un système d’amende et de suspension de permis.

FINIM (Fichier National des Immatriculations)

A quoi sert ce fichier ?

  • le FNIM a pour but d’aider à la gestion du parc automobile et des engins roulants.

Qui est responsable de ce fichier ? 

  • Le ministère de la sécurité du territoire
  • Le ministère des transports

Qui peut consulter ce fichier ?

  • les services de police et de gendarmerie nationale
  • les services des préfectures et sous préfecture
  • les entreprises d’assurances

Que contient ce fichier ?

  • Le numéro d’immatriculation du véhicule
  • Les caractéristique technique du véhicule
  • Le ou les propriétaires du véhicule
  • Les mentions spéciales (volé, détruit, gagé etc....)
  • Les dates des contrôles techniques obligatoires

Les avantages pour l’Etat et la population

  • Gérer le parc nationale d'automobile
  • Viabiliser et sécuriser la délivrance des cartes grises
  • Lutter contre les accidents de la circulation
  • Lutter contrôle les vols de véhicules
  • Effectuer des contrôles routier
  • Sanctionner les automobilistes contrevenants (absence de contrôle technique)
  • Etablir des amendes

FINCI (Fichier National des Cartes d’Identité)

A quoi sert ce fichier ?

Le F.N.C.I a pour but d’authentifier l’identité des citoyens Guinéens sur le territoire National. Dans un contexte International dominé par le terrorisme, pouvoir maîtriser et contrôler les personnes vivant sur le territoire est impératif pour assurer la sécurité de l’Etat et des citoyens.

Qui est responsable de ce fichier ?

  • Le ministère de l’intérieur

Qui peut consulter ce fichier ?

  • Les services de police et de gendarmerie nationale
  • Les établissement bancaires et financiers
  • Les assurances
  • les organismes publics et privés habilité par la loi souhaitant authentifié un citoyen Guinéen.

Que contient ce fichier ?

  • Le numéro unique d’identification Nationale(UNID)
  • Le numéro unique de la carte d’identité
  • Les nom et prénom du titulaire
  • Les dates et lieux de naissance
  • Le sexe
  • La photographie du titulaire
  • Le lieu de résidence officiel
  • Les dates et lieux de délivrance
  • La période de validité
  • L’autorité qui a délivré le document
  • Des mentions spécifiques (Volé, perdu ,etc...)

Les avantages pour l’Etat et la population

  • Lutter contre l’insécurité
  • Permettre les contrôles d’identités
  • Lutter contre les fraudes

FINET (Fichier National des Étrangers)

A quoi sert ce fichier ?
FNET a pour but de contrôler et de gérer les

ressortissants étrangers en Guinée. Dans un contexte international dominé par le terrorisme, ce fichier est indispensable pour assurer la sécurité de l’Etat et des Citoyens.

Qui est responsable de ce fichier ?

  • Le ministère de l’intérieur

Qui peut consulter ce fichier ?

  • les services de police et de gendarmerie nationale
  • les établissements bancaires et financiers
  • les organismes publics et privés habilités par la loi
  • les représentations diplomatiques accréditées en Guinée

Que contient ce fichier ?

  • Le numéro unique d’identification Nationale(UNID) 
  • Le numéro unique du titre de séjour
  • Les nom et prénom du titulaire
  • Les dates et lieux de naissance
  • Le sexe
  • La nationalité du titulaire
  • La photographie du titulaire
  • Le lieu de résidence officiel
  • Les dates et lieux de délivrance
  • L’autorité qui a délivré le document
  • Des mentions spécifiques (Volé, perdu, etc...)

Les avantages pour l’Etat et la population

  • Identifier les étrangers et vérifier la régularité de leur séjour
  • Viabiliser et sécuriser la fabrication des titres de séjour.
  • Effectuer des contrôles d’identité

FINEG (Fichier National des Entreprises en Guinée)

A quoi sert ce fichier ?

FINEG a pour but d’identifier toute entreprise créée ou enregistrée en Guinée quelque soit sa forme juridique.

Qui est responsable de ce fichier ? 

  • Le ministère de l’économie et des finances
  • L’APIP

Qui peut consulter ce fichier ? 

  • Ce fichier doit être public

Que contient ce fichier ? 

  • L’identifiant unique de l’entreprise
  • Le nom de l’entreprise
  • Sa forme juridique
  • Le ou les dirigeants
  • Le secteur d’activité de l’entreprise
  • Le siège de l’entreprise
  • Les statuts officiels de l'entreprise

Les avantages pour l’Etat
Encadrer et favoriser la création d’entreprises

Lutter contre la fraude fiscale
Encadrer le secteur informel

L’application National d’offre et de recherche d’emploi

La jeunesse Guinéenne est de plus en plus connecté sur le réseau internet, elle est aussi la plus touchée par le chômage et le désœuvrement. Il est cependant difficile de déterminer si ce chômage est seulement dû à un manque d’emploi en Guinée ou s’il est dû à une absence d’actions de la part des jeunes pour rechercher de l’emploi. Dans tous les cas, à ce jour l’Etat ne dispose pas d’un outil d’envergure National lui permettant de faciliter la recherche d’emploi via internet, ce qui est paradoxale vu les chiffres indiquant que chaque jeune passe plus de 5 heures par jour sur Internet.

C’est pour résoudre ce problème que je propose le développement rapide du site web national d’offre et de recherche d’emploi en Guinée à l’image de pôle emploi en France, qui en plus de faciliter la mise en relation des employeurs et des travailleurs, permettra à l’Etat de disposer d’indicateurs fiables sur la situation de l’emploi et des jeunes. Ces indicateurs sont simplement indispensables pour mener une politique efficace en faveur de l’emploi et des jeunes.

Autres Fichiers Nationaux

Une fois déployés, les fichiers prioritaires cités plus hauts constitueront déjà une avancée majeure en terme de modernisation de l’appareil de l’Etat.

SINEG pourra alors s’enrichir au fur et à mesure avec de nouveaux fichiers utiles pour les activités de l’Etat. A titre d’exemple, il sera mis en place :

  • Le fichier national des comptes bancaires (pour lutter contre l’évasion fiscale et permettre des saisies bancaires)

  • Le cadastre

  • Le fichier national des diplômes officiels

  • Le fichier national des passeports

  • etc

Vidéo

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly